ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

magazine
 


La vitrification de parquet

comment vitrifier un parquetActuellement, 80% des parquets neufs posés dans l’hexagone ont une finition vitrifiée ou vernissée. La vitrification est en fait une finition qui a pour but de protéger le parquet via un film invisible et imperméable.

Celui-ci évite l’incrustation des rayures ou des tâches dans le bois. Pour obtenir un parquet vitrifié, il faut appliquer un vitrificateur ou un vernis sur la surface. Voyons au travers de cet article comment bien réussir une vitrification de parquet, quel vernis utilisé et à qui confier cette tâche spécifique.

Pourquoi vitrifier un parquet

Avant, les produits utilisés pour cette opération présentaient un défaut important. Avec le temps, on apercevait la formation d’écailles sur la surface malgré le durcissement du vernis. Heureusement, les constructeurs actuels ont trouvé la solution pour corriger cette erreur. Des améliorations ont été apportées et les vitrificateurs s’apparentent plus à des vernis avec des caractéristiques semblables. La vitrification permet d’obtenir une finition cirée et huilée, résistante mais esthétique.

Néanmoins, on ne peut pas réaliser cette opération sur toutes les sortes de parquet. Seuls les parquets contrecollés et massifs sont vitrifiables. Les surfaces stratifiées qui ne peuvent pas être poncées ne le sont pas car elles disposent déjà d’une finition particulière.

Les différents types de vernis pour le parquet

Les différentes compositions du vernis définissent ses caractéristiques. Le vernis plutôt écologique et qui est aussi inodore est appelé le vernis phase aqueux.

Une grande majorité des nouveaux bâtis construits en tenant compte de la protection de l’environnement ont des parquets faits avec ce modèle de vernis. Celui qui dispose d’un durcisseur et qui ne prend que quelques temps pour sécher est le vernis polyuréthane monocomposant.

On appelle vernis polyuréthane bicomposant le type de vernis qui nécessite un durcisseur au moment de l’application. Celui-ci est recommandé pour les zones de passage ou sur les parquets anciens. N’étant utilisable que pendant quelques heures, mieux vaut procéder à la préparation de l’alliage au dernier moment pour éviter qu’il sèche.

Il existe également le sealer. Ce type de vernis est idéal pour obstruer les pores du bois. Son usage permet d’obtenir un aspect mat de la surface mais on peut le transformer en brillant en appliquant le lustrage. Il est conseillé pour les parquets rénovés. Le vernis teinté quant à lui s’utilise de la même manière que le vernis traditionnel. Mais il apporte un coloris spécifique au parquet.

Quel que soient le besoin et l’effet attendu, on peut choisir un produit qui se marie avec l’ensemble de la maison. On peut opter pour la vitrification à effet satiné, mat ou brillant ; incolore ou teinté. Dans tous les cas, l’essentiel est de savoir marier l’effet avec l’intérieur et de bien choisir son vernis.

Comment obtenir un parquet vitrifié ?

Tout débute par la préparation de la surface. Pour un parquet neuf, un ponçage sera nécessaire. On nettoie la surface et on applique le produit choisi. Mais les étapes à suivre sont plus complexes pour une rénovation. D'abord, on doit vérifier toutes les lames qui composent le parquet.

S’il y a des lames abimées, il faut les remplacer. Ensuite, on doit reboucher les pores et les fissures en se servant de la pâte à bois. Si le besoin se présente, on doit également appliquer un traitement contre les insectes xylophages sur le bois.

C’est seulement après toutes ces vérifications, que l’on procèdera au ponçage de la surface. On dépoussière puis on applique les couches de vernis une à une du fondu ou couche primaire jusqu’à la couche finale ou finition. Après l’application du produit, il faut vraiment éviter que la surface soit atteinte par les poussières. Ces dernières peuvent nuire à la qualité du travail.

A qui confier la vitrification d’un parquet ?

Comme n’importe quelle opération effectuée lors de la construction ou de la rénovation, mieux vaut confier cette mission à un professionnel qualifié. On peut faire appel à un travailleur indépendant mais ayant le sens du professionnalisme et les expériences requises pour mener à bien la mission.

On peut aussi confier ce travail de vitrification à une société de construction. Cette dernière a comme avantage de disposer de plusieurs ouvriers, vous gagnerez donc du temps.

Si la surface à vitrifier n’est pas trop importante, on peut également le faire soi-même. Mais il faut tout d’abord savoir ce qu’il faut faire et ne pas faire, pour ne pas abimer le sol ou gaspiller le produit vitrificateur. En outre, on doit aussi avoir en main tous les outils et les différents équipements permettant de bien réaliser la mission.

Les avantages de la vitrification de parquet

D’un côté, la vitrification assure un rendu esthétique indéniable pour le parquet. Quel que soit l’aspect choisi ou la finition optée, cette alternative a toujours un but décoratif et esthétique. Elle revalorise la maison en cas de rénovation en donnant un coup de jeune à votre sol.

D’un autre côté, la vitrification est aussi le meilleur moyen pour protéger le sol contre diverses agressions extérieures à savoir les rayures ou encore les attaques des insectes. Elle protège la surface contre plusieurs produits chimiques comme les acides et le grisaillement lorsque le bois vieillit. Elle représente alors un moyen efficace pour prolonger la pérennité du sol.

De plus, avec la possibilité de choisir différentes finitions, on peut synchroniser le parquet avec la décoration que l’on souhaite mettre dans la maison ou avec les autres éléments qui composent la maison.

Seul bémol de la vitrification, certains produits peuvent devenir glissants au contact de l’eau ou de l’huile. Il faut donc faire attention à cela.

Combien peut couter une vitrification de parquet ?

Plusieurs facteurs viennent définir le prix de la vitrification. La surface du parquet en est le premier. Il est évident que plus elle est importante, plus les dépenses à prévoir seront considérables. La qualité du vitrificateur ainsi que la marque et le fournisseur sont aussi des éléments qui impactent sur le coût. Chaque fabricant a un prix différent et chaque produit et marque ont leur propre tarif.

En outre, il ne faut pas non plus oublier l’honoraire du professionnel qui prend en charge le travail. Certains tarifient leur intervention selon la surface, d’autre établissement une grille tarifaire en fonction du temps de travail.

En moyenne la vitrification coute entre 14 à 20 euros le mètre carré.

N'hésitez pas à nous faire part de votre expérience en vitrification de parquet, dans les commentaires ci-dessous. Avez-vous fait appel à un artisan spécialisé en vitrification de parquet ? Quel tarif a t-il appliqué ? Etes vous satisfait de la prestation réalisée ?

Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99