ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

magazine
 


Manifestations Artisans et Auto-entrepreneurs

Manifestations artisans auto entrepreneur
Tout a commencé il y a quelques mois, plus précisément en juin lorsque Sylvia Pinel, la ministre de l’Artisanat et du Commerce a parlé de réformer le statut des auto-entrepreneurs. De nombreux artisans sont descendus dans la rue et ont manifesté contre cette réforme.


L’objet de la réforme
 
Selon la ministre, la réforme vise à corriger les différentes anormalités qui concerne le "salariat déguisé" et sa concurrence. La première ébauche de la réforme a été dévoilée le mois même de son annonce.

Celle-ci prévoyait la limitation du statut des auto-entrepreneurs à deux ans pour ensuite basculer dans le régime classique. Un seuil de chiffre d’affaires est fixé, lorsque celui-ci est dépassé, le professionnel perd le statut d'auto-entrepreneur. Ce seuil est de 19 000 euros pour les personnes exerçant dans l’artisanat ou les professions libérales. Pour ceux qui travaillent dans le commerce, ce seuil est de 47 500 euros.

Cependant cette annonce ayant déjà lancer un grand débat, ces limites ne sont pas encore figées.

Selon les statistiques, la France au 31 mai 2013, comptait 893 000 auto-entrepreneurs.

Plusieurs manifestations ont eu lieu

Les auto entrepreneurs n’ont pas du tout apprécié la réforme de Sylvia Pinel. Ainsi, de nombreuses manifestations ont eu lieu et un mouvement appelé "les poussins" a pris forme, un peu comme le groupement des pigeons l’année dernière. Ce groupement avait contré les projets du gouvernement, inscrits dans le cadre du projet de la loi de Finances 2013. Ces projets stipulaient que les plus-values de cessions seraient limitées et que la taxation des revenus du capital sur ceux du travail serait alignée. Suite à des manifestations, le gouvernement avait fini par accepter certaines revendications des "pigeons".

Les poussins pensent que ce projet de loi annoncé par la ministre, ne vise qu'à supprimer le statut des auto-entrepreneurs. Simplement parce qu’ils seront obligés de basculer vers un régime classique, une fois qu’ils auront atteint le seuil annoncé du chiffre d’affaires, pendant les deux années consécutives. Non seulement parce que ce seuil a été réduit, mais également parce que cette durée de deux ans est trop courte, selon eux.

D’un autre côté, il y a aussi ceux qui se battent pour la suppression du statut auto-entrepreneur, qui selon eux, fait régner une concurrence déloyale. Les artisans du bâtiment sont également descendus dans les rues pour exprimer leur mécontentement. Les dernières manifestations ont eu lieu le vendredi 13 septembre un peu partout en France. Ils manifestaient leur colère et réclamaient l’exclusion du statut des auto-entrepreneurs, des métiers du BTP.
Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99