ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

magazine
 


Problèmes de trésorerie dans le BTP

Tresorerie des entreprises
Comment remédier aux problèmes de trésorerie des entreprises du bâtiment ?
La trésorerie est l'argent dont une entreprise dispose en caisse ou sur ses comptes bancaires pour faire face à ses dépenses courantes : achats de fournitures, paiement des charges, etc...

D’une façon générale, on parle de "difficultés de trésorerie" lorsque l'on constate des décalages entre les entrées et les sorties d'argent, et que ces décalages n'ont pas été anticipés et financés par des ressources appropriées.

Les conditions de trésorerie des entreprises du BTP

Le secteur du bâtiment connaît aujourd'hui des conditions de trésorerie particulièrement difficiles. Outre la conjoncture dégradée, cette situation trouve son explication dans une évolution dissymétrique des délais de paiement : depuis la loi de modernisation de l'économie, qui a écourté leurs règlements fournisseurs, les entreprises du secteur n'ont pu en échange bénéficier d'une baisse de leurs délais clients. Cela contribue à accentuer les tensions de trésorerie.

Quelles solutions peut on apporter ?

Ainsi pour surmonter les difficultés de la  trésorerie des entreprises de la filière bâtiment, il existe des  mesures techniques, susceptibles de lever ces obstacles et pouvant très rapidement être mises en œuvre. Ainsi le gouvernement  doit s’impliquer d’avantage dans la régulation des délais de paiement et la gestion de la trésorerie des entreprises au sein de la filière bâtiment. Il pourrait par conséquent utiliser la voie des ordonnances, procédure adaptée à la situation d’urgence que connaît le secteur.

De plus il va falloir faciliter la gestion de la trésorerie des entreprises du bâtiment par une adaptation de la législation.

Ainsi pour trouver des solutions opérationnelles à ces différentes difficultés, telles que celles qui  s'expliquent par la sous-activité, des prix trop bas, des marges basses voire négatives, des décalages de chantier et la frilosité des banques, une concertation a été engagée avec les structures d’appui et l’ensemble de la profession de BTP ce qui a permis au gouvernement de proposer des modifications législatives et réglementaires des règles relatives aux délais de paiement dans le secteur et ce dans le cadre des marchés publics.

Pour les marchés de travaux privés, les textes seront également adaptés. D’autres mesures sont à prendre dans ce cas, telles que la mise en place d’un délai-plafond de 45 jours net à compter de l’émission de la facture récapitulative pour rétablir l’équilibre et éviter les décalages de trésorerie. Une autre disposition envisageable à prendre, celle  visant à rendre les projets de construction plus rapides.

En résumé :

Ainsi pour sauver les acteurs professionnels de ce secteur et prévenir la mauvaise gestion de la trésorerie des entreprises de BTP, il faut une trésorerie positive en permanence, ce  qui implique d'être réglée  par les clients avant de payer les  fournisseurs.
Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99