ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

magazine
 


Rénovation énergétique des bâtiments

conseils-assurance



Rénovation énergétique des bâtiments : L'enjeu est à la fois économique et environnemental...


La CAPEB affirme sa volonté de poursuivre la transition énergétique, appelant l'État à prendre des mesures sérieuses afin de relancer la demande de rénovation énergétique.

Un programme à double objectif

Le président de la CAPEB (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment), Patrick Liébus, reconnaît l'importance des travaux de rénovation énergétique des bâtiments lors d'une conférence de presse jeudi dernier, profitant ainsi de l'occasion pour citer quelques intérêts majeurs. L'enjeu n'est pas seulement environnemental, mais également social et économique, a affirmé le patron de la CAPEB.

La transition énergétique est un puissant outil qui permettrait de relancer le marché de l'emploi en France. Conformément aux objectifs du Grenelle de l'environnement, près de 400 000 logements seraient rénovés d'ici l'année prochaine, créant ainsi  40 000 emplois.


Vers un redressement du secteur immobilier

La rénovation énergétique des bâtiments permettrait à l'État français de réduire massivement sa facture énergétique sachant que le secteur immobilier figure parmi les plus énergivores dans l'Hexagone. Ayant pris conscience de cet avantage, la CAPEB réclame une intervention publique afin de soutenir la demande de rénovation énergétique des ménages. Non seulement celle-ci permettrait de relancer la construction qui représente 6,5 % du PIB français, mais également de contribuer au programme de développement durable.   

Un plan de relance de la demande

La transition énergétique devrait passer par une relance de la demande, a indiqué la CAPEB qui insiste sur la mobilisation de l'épargne des ménages. Le syndicat recommande alors la révision du livret de développement durable. Par ailleurs, les conditions de ressources liées au crédit d'impôt développement durable (CDD) ainsi qu'à l'éco-prêt sur 5 ans doivent être supprimées toujours selon la CAPEB.

L'élargissement de certaines autres sources de financement telles que les certificats d'économie d'énergie (CEE) est également préconisé dans l'espoir d'une demande plus élevée. Ainsi, Patrick Liébus suggère d'ouvrir le programme « Habiter mieux » aux individus modestes, gagnant moins de 45 000 € par an.


L’emprunt est dans la majeure partie  des cas incontournable pour un investissement immobilier. Qui dit emprunt dit également assurance de prêt.  L’emprunt ne va pas sans une assurance de prêt.
Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99