ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

magazine
 


Qu'est ce qu'une chape fluide ?

chape fluide
Confort, économie, esthétique, autant d'enjeux sont à la clé du coulage de la chape. Innovantes, les chapes liquides ou fluides contribuent à optimiser les coûts de construction et les dépenses énergétiques.





Préalable à la pose des sols et à l'installation du système de chauffage, le coulage de la chape marque une étape importante dans le déroulement d'un chantier, en construction maison comme en rénovation maison.

Traditionnellement, les chapes sont confectionnées, manuellement ou mécaniquement, sur le lieu même du chantier, à partir d'un mortier composé de sable fin et de ciment, de consistance ferme. La chape est ensuite tirée sur des guides, compactée puis lissée.

Les inconvénients de ce procédé tiennent à la nécessité de stocker du sable sur le chantier et de faire fonctionner des machines à moteur, sources de nuisances sonores et de pollution. Par ailleurs, la mise en œuvre des chapes traditionnelles est relativement longue.

La chape fluide : un mortier innovant

C'est pourquoi les fabricants se sont employés à élaborer des techniques plus performantes, appliquées par des professionnels de la chape liquide spécialement formés. Il s'agit de chapes dites fluides qui doivent leur appellation à la forme liquide du mortier mis en œuvre. Ce mortier, fluide donc, prêt à l'emploi, est fabriqué industriellement à partir de sulfate de calcium (anhydride). Destinées à la réalisation de chapes de sol flottantes ou désolidarisées, les chapes fluides se posent sur tous supports (bois, béton, couches d'isolants...) et se prêtent à toutes les variétés de revêtements de sol (moquette, carrelage, parquet ...)

Les dernières nées des chapes fluides ont la propriété d'être autonivelantes et autolissantes. Elles permettent d'obtenir des sols parfaitement plans.

Le montage de la chape s'effectue en plusieurs étapes. L'artisan procède d'abord à la préparation du support. Suit la pose éventuelle de couches d'isolants thermiques ou acoustiques et de bandes compressibles qui serviront de protections à la construction. Avant d'appliquer le mortier, l'artisan vérifie l'épaisseur de la chape à l'aide d'un laser de piges. Il passe ensuite à l'étape essentielle : le coulage du mortier. la mise en œuvre s'effectue par pompage, à l'aide de machines mécaniques.

Ce procédé, confortable et sécurisé, évite aux poseurs les positions pénible imposées par le coulage d'une chape traditionnelle. il permet également des gains de temps considérables. les passages croisés e la barre ou du balai termineront le travail pour des finitions impeccables. Dans le cas d'une chape avec plancher chauffant, une première mis en chauffe doit impérativement être effectuée par le chauffagiste, au plus tôt sept jours après le coulage.

Chapes fluides et planchers chauffants, une alliance performante

La facilité de mise en œuvre des chapes fluides permet d'optimiser les coûts et les délais de construction. Les sols sont en effet accessibles (sous 24 à 48h) et disponibles (durée de mise en charge réduite à 7 jours) plus rapidement que dans le cas d'une chape traditionnelle.

Les chapes fluides contribuent à améliorer l'aspect esthétique des sols, grâce notamment à la suppression des enduits de ragréage ou de surfaçage et à une pose sans joints de fractionnement jusqu'à une étendue de 1000 m2. Un atout certain pour la pose de grands carreaux.

Ces chapes, nouvelle génération, améliorent enfin les performances des systèmes de chauffage par le sol. Leur conductivité et l'enrobage parfait des tuyaux en font en effet le meilleur allié des planchers chauffants. Extrêmement compacte et mince, la chape liquide permet une meilleure régulation et une plus grande réactivité du plancher chauffant.

Une chape de ciment traditionnelle nécessite ainsi presque le double de temps de chauffe pour atteindre les performances d'une chape liquide. Associée à un résilient ou un isolant, la chape fluide obtient également des performances thermiques et acoustiques élevées, indépendamment du mode de chauffage choisi. Des atouts non négligeables à une période de chasse aux dépenses  de calories superflues.
Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99