ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

magazine
 


Système d'Alarme maison


1. Déterminez ce que vous voulez protéger
2. Prévoir l’installation et le paramétrage de l’alarme
3. Quel type d’alarme choisir selon vos besoins

Alarme Contre l’incendie

Les détecteurs de fumée 

Un détecteur de fumée, comme son nom l’indique, réagit à la présence de fumée ou de vapeur dans l’air, c’est un réel organe de sécurité.

En France, vous pouvez optez pour différentes  sortes de détecteurs :

1. les détecteurs optiques,  composés d'une chambre optique, d'une diode électroluminescente (LED) et d'une cellule photo-électrique. L’avantage de ces détecteurs est qu’ils permettent de déceler les feux couvrants ou dits à « évolution lente » qui sont plus longs à se déclarer que les autres (par exemple un feu de matelas ou de poubelle) et donc les plus dangereux.

2. Le détecteur linéaire de fumée absorbe la lumière et  mesure l'intensité du signal lumineux. Une baisse de ce signal suppose une présence de fumée et le détecteur se met alors en fonctionnement.

Exemple de détecteur de fumée

      detecteur fumé

 

 

 

Les détecteurs de chaleur 

1. Le détecteur de chaleur thermostatique :

Lorsque la température de la pièce, est supérieure à un seuil prédéterminé, le détecteur le décèle et l'alarme se met en fonctionnement.

2. Le détecteur de chaleur thermo vélocimétrique est sensible à la vitesse d'élévation de la température. Il transmet en général, l’information plus rapidement que le thermostatique, mais peut également donner davantage de fausses alarmes s'il est mal positionné  (ex : élévation rapide de la température due à l'ouverture d'un four dans une cuisine industrielle, ou à la mise en route d'une chaudière...)

Exemple de détecteur de chaleur

detecteur chaleur         

 

 

 

Les détecteurs de monoxyde de carbone 

Vous permettent d'être avertis par une alarme, lorsqu’il y a une concentration anormale de ce gaz, dans l'air et qu’elle devient donc dangereuse pour l’organisme.
Le risque de présence de monoxyde de carbone dans une habitation, est l'intoxication des personnes présentes.
L’idéal est l'installation de détecteur de monoxyde de carbone par étage et particulièrement à proximité des appareils à combustion. Vérifier que l’alarme soit audible à partir des chambres.

Exemple de détecteur de monoxyde de carbone

Les dtecteurs de monoxyde de carbone

 







Le détecteur optique de flamme

Ces détecteurs possèdent une cellule sensible aux rayonnements IR ou UV.

Le dtecteur optique de flamme

       

          Exemple de détecteur optique de flamme    

 


Détecteur multi-capteurs 

Constitué d'un détecteur optique de fumée et pourvu également d'un capteur de chaleur aidant à la prise de décision de l'alarme feu. En pratique, la sensibilité du détecteur augmente avec la température.

Les détecteurs par ionisation sont interdits en France car radioactifs dans les habitations privées (autorisés ailleurs via le texte dit "CPE" (En cours de mise à jour par l'ASN - Autorité de Sûreté Nucléaire)).

ATTENTION

Le  CNMIS (Comité National Malveillance Incendie Sécurité) est l’organisme français de certification, chargé de décider, quels détecteurs de fumée peuvent obtenir la norme NF EN 14 604.

Le 8 mars  2015, ce dispositif deviendra obligatoire dans toutes les habitations selon la loi n°2010-238 du 9 mars 2010. L’occupant du logement, qu’il soit propriétaire ou locataire, aura l’obligation d’installer ce(s) détecteur(s) de fumée et devra également prendre en charge leur(s) entretien(s). (Article L 129-8). Demandez un devis alarme maison auprès d'un professionnel.

Sachez que pour tout propriétaire ou locataire n’ayant pas effectué ces installations, leur assureur pourra augmenter les primes.

Aux Etats-Unis, les habitations sont équipés à hauteur de  98% de ce type d’installation tandis qu’en France seulement 2% des foyers en sont pourvus. Pourtant, l’installation d’un détecteur de fumée divise par 10 le risque de subir un incendie.

Selon un article paru dans Le Monde en 2008, « la généralisation des détecteurs de fumée devrait permettre de sauver 400 à 500 vies par an et de réduire le nombre de personnes brûlées qui s'élève à 10 000 chaque année. Dans tous les pays où l'installation de détecteurs de fumées est obligatoire, on a constaté une diminution du nombre de décès de 50 %, car 70 % des victimes décédaient sans avoir pu être réveillées. En effet, un tiers seulement des incendies surviennent la nuit, mais ils sont à l'origine de 70 % des décès »

Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99