ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

magazine
 


Construire en terre

Depuis des millions d’années, l’homme utilise la terre pour la construction d’habitation, pour des raisons de grande disponibilité et sur le lieu de construction d’abord mais également pour le fait que sa transformation ne nécessite que très peu d’énergie. De grands édifices ont été construits à partir de la terre crue comme la grande muraille de chine, les pyramides aztèques ou encore les casbah marocaines.

La terre crue est écologique et dispose de grands avantages. La terre crue absorbe et restitue l’humidité, régule la température par inertie thermique et est également un très bon isolant phonique.

Ses avantages écologiques sont également conséquents. Comparativement la terre crue n’utilise que 3% de l'énergie utilisée dans une construction en béton. Une faible quantité d’eau sera nécessaire à sa transformation et c’est une ressource locale abondante et renouvelable. Un autre avantage, la terre dispose également de vertus thérapeutiques puisqu’elle soigne des affections de la peau et détruit les bactéries et acariens.

Les différentes sortes de constructions en terre crue

Le pisé 

Le pisé, système  le plus ancien de construction constitué généralement de 30% d'argile et 70% de sable. Constitué de terre comprimée et parfois recouvert d'enduit à la chaux pour des raisons principalement esthétiques. Mis en œuvre dans des coffrages traditionnellement appelés banches, la terre est tassée à la dameuse par couche de 6 pouces environ, la largeur du mur étant de 20 pouces. On obtient donc un mur constitué de couches successives et compressées, un mur massif d'apparence et porteur d'une charge de 30 à 90 psi (2 à 6 bars) lorsqu'il est encore frais, pouvant atteindre de 450 à 800 psi (31 à 55 bars) et plus encore avec l'ajout de ciment.
  • Avantages : mur solide et autoporteur  et très bon isolant phonique
  • Inconvénients : très sensible à la pluie, à l'humidité, et au mécanisme gel-dégel. Formation pratique indispensable  pour les auto-constructeurs, mauvais isolant pour les rebords de fenêtre
La bauge (terre-paille) 

La bauge est un mur que l’on façonne en déposant de la terre crue mêlée à de la paille. La paille permettant d'améliorer sa cohésion et sa résistance. C'est un mur porteur.
  • Avantages : qualité plastique du matériau, pas besoin de coffrage (pisé), ni d'armature (torchis)
  • Inconvénients : nécessite beaucoup de main d'œuvre,  installation des murs très longue
Le torchis

Le torchis est un panachage de  terre-paille ou terre-chanvre coulé entre des banches. Le mélange obtenue doit être montée entre les éléments d'une structure en bois ou en brique (à la main ou à la truelle) et doté d'une armature interne (planchettes, branches).
Cette technique est surtout utilisée pour les maisons à colombage encore appelée maison à pans de bois.
  • Avantages : lus solide que la terre crue seule, séchage rapide, financièrement plus économe que les autres types de terre crue
La brique de terre crue compressée (BTC) 

La brique de terre compressée est un béton de terre composé de graviers, sables, et d'éléments fins (limons et argiles). La brique est ensuite comprimée à l’aide de presses : manuelles ou motorisées, à transmission mécanique, hydraulique ou pneumatique.  Les briques sont assemblées avec des joints constitués de mortier de chaux, sable et argile.
  • Avantages : mur facile à mettre en œuvre,  qualités d'inertie thermique et d'assainissement
  • Inconvénients : fabrication des briques longue et fatigante, fragilité : au moindre choc la brique se brise ou s'effrite, se détériore sous l'effet du gel
La brique d'adobe 

La brique d'adobe est un panachage d'argile, d'eau et de débris végétaux comme de la paille, des copeaux de bois, de la sciure, du chanvre ou encore des poils d'animaux. Des moules en bois sont remplis de ce mélange et enlevé après quelques jours, puis séché au soleil pendant environ 15 jours.
  • Avantages : recommandé et plus adapté pour des cloisons, murs intérieurs
  • Inconvénients : la fabrication exige beaucoup de terre et de main d'œuvre
Les sacs de terre 

Technique a été développée par un architecte américain, Nader Khalili. La construction en sacs de terre s'inspire de la construction en pisé : des sacs de polyéthylène ou polypropylène (utilisés notamment pour le conditionnement des grains) sont remplis de terre compactée. Le mélange peut être constitué de divers matériaux comme de l'argile, du sable, du béton etc.
Une structure porteuse est ainsi obtenue où les rangées de sacs sont fixées entre elles grâce à du fil barbelé, et à laquelle on applique n'importe quelle type d'enduit.
  • Avantages : résiste à toutes sortes de temps, intempéries,  mur massif très solide
  • Inconvénients : peu recommandé pour des régions froides
Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99