ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

magazine
 


Négocier vos prêts immobiliers

argent

Avec la crise financière qui persiste, la baisse des taux directeurs des banques centrales entame la rentabilité de vos liquidités sans risques. Néanmoins, l'effet de levier à réaliser sur les emprunts en profite largement. Au niveau de la BCE, on a observé une chûte de 325 points sur les taux dans les 11 derniers mois. On prévoit une stabilité certaine à venir.

La reprise timide et le contrôle de l'inflation repoussent encore la remontée des taux courant 2011. Ainsi, on peut emprunter aujourd'hui sur 15 ans à 3,50% hors assurance. Même si le monde sombre dans une récession "à la japonaise", et que la reprise actuelle n'est que passagère, l'inflation devrait vraisemblablement reprendre sur la durée restante de votre emprunt. Toutes les conditions semblent alors réunies pour renégocier les coûts de vos emprunts immobiliers auprès de votre banque ou d'une autre. Si d'ailleurs les taux baissaient encore, rien n'empêcherait de renégocier une fois de plus !

Attention néanmoins aux prérequis de cette négociation : la durée restante du prêt doit être conséquente. En effet, lors de la période d'amortissement de chaque prêt, les intérêts commencent par peser davantage dans les premières mensualités. Il faut donc renégocier son prêt avant de passer le premier tiers de remboursement, sauf différentiel de taux très important. D'autant plus que le rachat de votre prêt par la concurrence vous fera subir des pénalités de remboursement anticipé, à hauteur d'un semestre d'intérêts plafonné à 3% du capital restant dû. C'est la durée restante qui permettra d'amortir ces pénalités grâce à la baisse des taux qui diminuera au choix la durée du prêt ou le nouveau montant des mensualités.

Parallèlement, veillez à revoir aussi l'assurance. Deux éléments entrent en compte : en votre défaveur vous avez vieilli (si, si, je vous assure!), mais vous pouvez en profiter pour demander une délégation d'assurance afin de découpler les contrats d'emprunt et d'assurance. L'enjeu global consiste à réduire le coût final de l'assurance. Lisez quand même attentivement les conditions générales de la garantie, notamment en terme d'incapacité de travail.

Enfin, notez que si votre contrat initial couvrait un crédit logement, aucun risque n'est évident, alors que l'éventualité de la levée d'une hypothèque peut impliquer davantage de frais.

Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99