ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

18-votre-projet-d-acquisition
 


Expertise et diagnostic d'une maison

Les-diagnostics-obligatoire-de-la-maisonLe vendeur est tenu de fournir à l’acquéreur des certificats techniques relatifs à l’état de son bien.

Les certificats sont délivrés par un diagnostiqueur (accrédité COFRAC) en biens immobiliers, ils se traduisent par l’examen des installations intérieures et extérieures. Demandez un devis diagnostic immobilier auprès d'un professionnel.

Les diagnostics et expertises obligatoires à réaliser sur une maison

Le diagnostic de surface est obligatoire pour les biens en copropriétés (loi Carrez, 18/12/96). Les garages, caves et autres annexes, ainsi que les lots ni clos ni couverts en sont dispensés. Il a une durée illimitée (si pas de modification du logement).

De préférence, il sera réalisé par un professionnel du diagnostic immobilier, car le vendeur a pour obligation de porter à la connaissance de l’acquéreur la surface exacte du bien vendu, à 5 % près. En cas d'erreur avérée, le nouvel acquéreur dispose d'un an pour demander une réévaluation du prix du bien, qui est généralement 1% par mètre carré de différence.

Cette surface correspond à "la superficie des planchers des locaux clos et couverts après déduction des surfaces occupées par les murs, cloisons et marches d'escalier, gaines, embrasures de portes et de fenêtres. Il n'est pas tenu compte des planchers des parties des locaux d'une hauteur inférieur à 1,80 mètre" (décret n.97-532 du 23 mai 1997)

Le diagnostic du plomb

S’inscrivant dans la lutte contre le saturnisme, il concerne les constructions antérieures au 01/01/1949. Le CREP (constat des risques d'exposition au plomb) a une validité illimitée en cas d'absence de plomb, et 1 an en cas de présence.

Au moyen d’un appareil à fluorescence X, le diagnostiqueur mesure la teneur en plomb des murs et des plafonds. La concentration de plomb ne doit pas excéder 1mg/cm2.

Tous les propriétaires de maisons individuelles et d’immeubles collectifs, dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997, ont pour obligation de se soumettre au diagnostic de l’amiante pour vendre leur bien. En cas d'absence d'amiante, le diagnostic a une durée de validité illimitée.

Le diagnostiqueur prélève un échantillon qui sera analysé par un laboratoire certifié. Si les résultats révèlent la présence d’amiante, le propriétaire dispose d’un délai de trois ans pour effectuer les travaux nécessaires. Une clause au contrat de vente peut prévoir qui, du vendeur ou de l’acheteur, assumera ces derniers.

En tout état de cause et à défaut d’être exécutés et finalisés avant la vente, la prise en charge des travaux fera l’objet d’une négociation entre le propriétaire et l’acquéreur.

Le diagnostic de présence parasitaire revêt un caractère obligatoire dès lors que le bien immobilier est situé dans une zone contaminée ou susceptible de l’être, zone déterminée par le préfet. 

Pour les autres cas, l’absence de diagnostic termite ne compromet pas la vente du bien immobilier. Cependant, si la présence de termites se révèle positive, après la vente, le vendeur sera tenu pour responsable de vices cachés.

Durée de validité: 6 mois.

Depuis le 1er juillet 2007, les vendeurs, tels que le particulier ou le constructeur d’un bien immobilier, doivent remettre à l’acheteur un diagnostic relatif à la performance énergétique.

Ce diagnostic, valable 10 ans, concerne tous les logements occupés au moins 4 mois par an. Il vise à évaluer la quantité d’énergie consommée lors d’une utilisation normale de l’habitation. Le document est remis au futur acquéreur à titre informatif, afin d'améliorer les performances énergétiques du logement. (en savoir plus)

Tout vendeur dont le bien immobilier se situe dans une zone sismique, couverte par un plan de prévention des risques technologiques ou par des risques naturels prévisibles, doit délivrer obligatoirement, d'après la loi du 30/07/2003, un rapport sur l’état des risques naturels et technologiques encourus. Ce dernier devant dater de moins de six mois à la signature de la vente du bien.

La loi du 03 janvier 2003 stipule l’obligation de faire expertiser les installations de gaz. En vigueur depuis le 1er novembre 2007, le diagnostic concerne les biens immobiliers, en vente, à usage d’habitation équipés d’une installation en gaz naturel datant de plus de 15 ans. Ce dernier doit être réalisé dans l’année précédant la transaction immobilière.

Depuis le 1er janvier 2009, le diagnostic électrique est à réaliser, qu'il s'agisse d'une maison ou d'un appartement (Une entrée en vigueur réalisée selon les termes définis par le décret d'application du 22 avril 2008, paru dans le Journal Officiel du 24 avril). Seul un bien immobilier disposant d'une installation électrique datant de plus de quinze ans sera concerné par la réalisation du diagnostic électrique.

Le certificat de conformité sera établi par un professionnel, qui s'attachera à vérifier les parties privatives des locaux à usage d'habitation et leurs dépendances, en aval de l'appareil général de commande et de protection de l'installation électrique propre à chaque logement, jusqu'aux bornes d'alimentation ou jusqu'aux socles des prises de courant.

Le diagnostic d'assainissement autonome

Obligatoire depuis le 01/01/2011, il concerne les logements non raccordés au réseau public de collecte des eaux usées. Sa durée de validité est de 3 ans.

Le contrôle des installations de raccordement aux eaux usées, à la charge du propriétaire, est réalisé par les communes, celles-ci en contrôleront la conception, le fonctionnement et l'entretien. Les éventuels travaux à prévoir pour une remise en état des installations sont à la charge du propriétaire.


AUTRES  DOCUMENTS OBLIGATOIRES

La sécurité des piscines (loi 03/01/2003)

L'acte de vente doit comporter, en annexe ou non, la note technique et l'attestation de conformité de l'installation des dispositifs de sécurité mis en place afin de prévenir les risques de noyade. Si le vendeur ne remet pas ce document au notaire, il est passible d'une amende de 45.000 euros.

Eaux de pluie

S'il existe une installation permettant de récupérer l'eau de pluie afin de la distribuer dans le logement (évacuation des toilettes ou lavage du sol) ou pour l'utilisation extérieure (arrosage...), la fiche d'attestation de conformité et le carnet sanitaire de l'installation devront être annexés à l'acte de vente. 

Les détecteurs de fumée

Obligation qui entrera en vigueur en mars 2015 : chaque logement devra être équipé d'au moins un détecteur de fumée. L'installation et l'entretien seront à la charge de l'occupant (propriétaire ou locataire) du logement.

Les risques de pollution

Si le propriétaire vend un terrain qui a été exploité par une installation (classée), il doit informer l'acquéreur de l'existence de celle-ci, de ses dangers ou inconvénients et si des produits chimiques ont été manipulés. La loi du 30/07/2003 impose de remettre un document décrivant l'état, à jour, de la pollution des sols. 

Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99