ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

 


Fonctionnement de l'aquathermie

Aquathermie
Une énergie renouvelable propre qui fonctionne à partir de la chaleur de l'eau, située dans les nappes souterraines, c'est l'aquathermie. Vous souhaitez faire des économies d'énergie ?

L'aquathermie offre de véritables performances, jusqu'à 70%. Son principe est simple capter les calories contenues dans l'eau des nappes.

Le Principe de l'aquathermie

Capter les calories contenues dans l'eau des nappes phréatiques à l'aide d'un échangeur, d'un générateur appelé également pompe à chaleur pour transférer l'énergie, puis d'un plancher chauffant ou radiateurs pour la restitution de la chaleur dans votre maison. Voilà en résumé le fonctionnement de l'aquathermie.

Cette technique est ni plus ni moins que de la géothermie. Mais au lieu de puiser les calories de la terre, ce sont celles de l'eau, située dans les nappes souterraines, pour alimenter un moyen de chauffage (radiateurs ou plancher chauffant).
Réalisable dans le cadre d'une construction de maison neuve, de rénovation de maison, ou d'un changement d'énergie pour votre maison, l'aquathermie vous propose deux types de chauffage.
  1. chauffage basse température, avec des économies énergétiques considérables et une restitution de l'eau à une température de 50° à 55°.
  2. chauffage haute température, avec une restitution de l'eau à maximum 65°, cette dernière est concevable dans le cadre d'un projet de changement de chauffage.

Installation de chauffage avec l'aquathermie

Le professionnel du bâtiment qui vous installera ce moyen de chauffage, en l'occurrence un plombier chauffagiste ou une entreprise spécialisée en énergie renouvelable, vous proposera la restitution de cette énergie, soit par le biais d'un plancher chauffant ou de radiateur.

Vous aurez le choix entre un ou deux forages, creusés à une profondeur de 30 à 100m en fonction de la nappe. La rentabilité de l’installation devra être alors étudiée, s'il est nécessaire de forer plus profondément, qu'au delà de 30m, car cela représente un surcoût.

 Avec un seul forage et un puits de production, l’eau de la nappe sera prélevée et expulsée en surface après y avoir prélevé les calories nécessaires. Soit dans une rivière à proximité de la maison, soit dans un plan d’eau ou alors dans un réseau d’eaux pluviales. L' inconvénient est qu'il faut environ 15m de distance, entre l’endroit où l'eau est captée et l’endroit où l'eau est rejetée.

Vous optez pour deux forages, il faudra un puits de production et d’injection. Le deuxième forage a pour but de réintroduire l’eau dont on a capté les calories, dans sa nappe d’origine. Ce système est idéal pour l'environnement car il gaspille beaucoup moins d'eau. Il est cependant un peu plus onéreux.

Il existe également les PAC (pompe à chaleur) sur eau de surface, installées à l'intérieur du logement. Conçues soit en boucle fermée, soit en boucle ouverte. En boucle fermée, on installera un réseau de tubes au fond d'un étang ou rivière se trouvant à proximité de la maison, pour capter les calories de l'eau.

Pour le système en boucle ouverte, l'eau est puisée en surface et alimente un échangeur à plaques. Ces deux systèmes sont tout de même moins fiables en terme de transmission de chaleur. En effet , même si les PAC pour eau de surface présentent quasi les mêmes caractéristiques que celles des PAC sur eau de nappe, elles ont le désavantage de restituer une chaleur moins stable en température que les eaux puisées dans les nappes.

Elles peuvent être conçues en boucle fermée (un réseau de tubes est installé au fond d’un étang ou dans une rivière) ou en boucle ouverte (l’eau de surface est puisée directement afin d’alimenter un échangeur à plaques). Ces PAC présentent les caractéristiques proches des PAC sur eau de nappe.


Cependant l’eau de surface est généralement une source de chaleur moins stable en température, que le sol ou l’eau de nappe. La chaleur est ensuite transférée par la pompe à chaleur au circuit d'eau chaude, de l'installation de chauffage. La pompe à chaleur s'installe généralement à l'intérieur du logement (cave, buanderie, garage). Très performant, cet appareil peut chauffer l'ensemble du logement.

Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan

BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99