ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

13-le-puits-canadien-ou-puits-provencal
 


Le puits canadien : Fonctionnement et principe

Le principe:

Le puits canadien est un système géothermique dit de surface, qui consiste à utiliser l’inertie thermique du sol pour préchauffer l’air neuf de renouvellement des bâtiments en s’appuyant sur le constat suivant :
la température de l’air extérieur peut varier en France de – 20°C à + 35°C tôt au long de l’année, alors que la température du sol à quelques mètres de profondeur reste relativement constante avec de légères variations en fonction des saisons.

Le fonctionnement :

L’air neuf extérieur circule, grâce à un ventilateur, dans des canalisations enterrées avant d’être insufflé dans le bâtiment. En hiver, l’air se réchauffe au contact du sol pour atteindre une température hors gel.

Les besoins de chauffage liés au renouvellement d’air des locaux sont alors limités et le maintien hors gel du bâtiment peut être assuré. En été, l’air extérieur profite de la fraîcheur du sol pour se refroidir et arriver dans le bâtiment durant la journée à une température située entre 15 et 22°C. Pendant l’intersaison, un by-pass vient court-circuiter le puits lorsque les températures de confort sont atteintes.

Un puits canadien comporte ces différents éléments :

  • Une bouche d’aspiration de l’air avec une grille fine et un filtre G3/G4 (10 microns) qui va protéger l’entrée d’air de la pénétration d’éventuels rongeurs ou insectes. La surface du filtre devra être suffisante pour qu’il ne s’encrasse pas rapidement et que les pertes de charge restent faibles pour éviter une surcharge du ventilateur.

 

  • Un ou plusieurs tuyaux de qualité "alimentaire" pour le passage de l’air avec une pente supérieure à 2% pour permettre l’évacuation des condensats et ainsi éviter les risques de moisissure et d’humidité résiduelle. On effectuera un nettoyage à grandes eaux à intervalles réguliers.

 

  • Un regard de visite pour inspecter votre installation et y placer une pompe pour l’évacuation de l’eau lors du nettoyage.

 

  • Un by-pass pour court-circuiter le puits canadien quand les températures extérieures sont comprises dans la plage des températures de confort 18 – 24°C.

 

  • Un ventilateur pour forcer et réguler le débit de l’air à distribuer dans la maison.

 

  • Un système de ventilation simple flux ou double flux en fonction de la qualité des besoins énergétiques de votre habitation.
Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan
projet
SUIVEZ NOTRE ACTUALITE
facebooktwitterrss

NEWSLETTER
Pour tout savoir sur l'actualité de l'habitat.
BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99