ajouter favorisAjouter ce site à mes favoris |  recommander ce siteRecommander ce site | imprimerImprimer | icone aideAide | plan du site Plan du site AA icone rssicone facebookicone tweeter
S'inscrire | S'identifier
Artisan_du_batiment_et_constructeur_de_maison

AVotreDisposition bleu

ContactezNous Bleu

 
bannière-BFINANCES


Négocier vos prêt immobilier ou travaux


Négocier son prêt immobilier ou travaux, comment faire ?


Négocier avec son banquier :
  • Tout d'abord, négociez avec votre banquier. Tout est pratiquement aménageable, le taux bien entendu, mais aussi les frais de dossier et l'indemnité en cas de remboursement anticipé, les conditions de modulation des échéances, les frais d'assurance.

En effet, si vous prenez votre retraite en cours de crédit, vous n'aurez plus besoins de la couverture incapacité de travail. Vous pouvez bien entendu négocier en cours de contrat, mais vous serez beaucoup plus fort si vous le faites alors que vous n'avez encore rien de signé.


Négocier les offres de crédits :
  • Si vous comparez plusieurs offres entre elles, assurez vous qu'elles sont sur une même durée et fiez vous au TEG (Le taux effectif global qui englobe tous les frais), plutôt qu'au coût total du crédit.

Vérifiez tout de même que le TEG comprend exactement les mêmes éléments, en particulier au niveau des assurances.

Si vous optez pour un taux révisable, choisissez un crédit avec de préférence un taux plafonné plutôt qu'une durée plafonné. Ne vous engagez dans un prêt à taux révisable sans plafond que si vous êtes certain de pouvoir le rembourser trés vite grâce à une rentrée d'argent (un héritage, une grosse indemnité de départ à la retraite..).
  • Si le prêt prévoit des possibilités de modulations d'échéances en cours de contrat, vérifiez bien qu'elles sont possibles aussi bien à la hausse qu'à la baisse, regardez aussi les limites (par exemple, pas plus de cinq modulations par contrat, pas plus de deux ans d'allongement du prêt...).

Soyez également attentif au pourcentage de variation proposés - 10 %, c'est vraiment trop peu; 30 %, voire 100 %, c'est mieux, et à son application à l'échéance initiale ou précédente...

Attention : Surtout, raisonnez mensualités pour monter votre emprunt. Ce qui importe est en effet de s'engager sur des remboursements réalistes par rapport à votre situation. N'oubliez pas d'inclure les assurances dans l'évaluation de la mensualité raisonnable.

 

Commentaires
  • Aucun commentaire trouvé
Poser une question ou commenter cet article
0
charte des commentaires.
  • Publication soumise à modération
  • Votre pseudo
Charte Qualité des Artisans de l'habitat
RECHERCHER UN PROFESSIONNEL
Choisissez :  
Professionnels ayant signé la charte qualité

Demandez votre guide

BlocDroit bouton-simulation_credit
Devis Artisan

BlocDroit Insciption-Annuaire 304x99